Origine

Le mouvement Tiny House.

Egalement connu sous le nom de Tiny House Movement en anglais, est un mouvement social et architectural qui revendique la simplicité et le minimalisme en vivant dans une petite maison.

La taille moyenne d'une maison familiale aux États-Unis est passée de 165 m2 (1.780 pieds carrés) en 1978 à 230 m2 (2.479 pieds carrés) en 2007, malgré une diminution de la taille des ménages américains durant cette période.

tiny-house-1929-charles-miller-ford-model-T

Charles Miller (Oregon, Etats-Unis) avec sa Tiny House de 1929 sur base de Ford Model T

La situation est similaire dans la métropole française. La surface moyenne des maisons en 2006 était de 91 m2, contre seulement 82 m2 en 1984, soit une augmentation de 11% en 22 ans.

Jay-Schafer-Tiny-House-9-m2

Le Mouvement Tiny House est né d'une volonté de répondre à cette évolution en limitant la surface habitable à 93 m2 (1000 pieds carrés). Cette idée a été développée par des écrivains américains précurseurs :  Lloyd Kahn et Lester R. Walker.

Ce mouvement est attribué à sa fondatrice Sarah Susanka, architecte américaine, qui a co-écrit The Not So Big House en 1998. Elle est à l'origine de la philosophie d'architecture résidentielle "Not So Big", qui vise à "construire mieux, pas plus grand".

Les petites maisons mobiles ont été popularisées par Jay Schafer et Gregory Johnson, qui ont fondé la Small Home Society en 2002.

Jay Schafer devant sa Tiny House de 9m2

Suite aux dégâts causés par l'ouragan Katrina en 2005, Marianne Cusato a construit une maison préfabriquée, écoénergétique et abordable de 29 m2 appelée Katrina Cottage répondant aux exigences de l'Agence fédérale de gestion des urgences. Bien que le projet ait été initialement destiné à être située dans une  zone sinistrée, elle a suscité un plus grand intérêt. 

Katrina-Cottage-Ocean-Springs-Mississippi-prototype-alternative-caravanes-FEMA

Un "Katrina Cottage", à Ocean Springs, dans le Mississippi, est le prototype exposé comme exemple d'une alternative aux caravanes de la FEMA . 

Le mouvement est devenu populaire pendant la crise financière mondiale qui a débuté en 2007. Les Tiny Houses ont pris de l'importance et se sont présentées comme des alternatives économiques et écologiques aux maisons traditionnelles. C'est ainsi que le mouvement Tiny House s'est popularisé. La presse américaine a commencé à s'y intéresser et a créé des émissions de télévision comme "Tiny House Nation" et "Tiny House Hunters" en 2014 qui ont donné encore plus de visibilité à ce phénomène émergent qui a très vite traversé l'Atlantique.

En France.

Un vif intérêt pour ce type d'habitat minimaliste, écologique et abordable est très vite apparu en France. À partir des années 2014 et 2015 les médias français se sont intéressés à ce phénomène et ont sorti des reportages et émissions visant à faire découvrir les avantages de ce modèle d'habitation. 

Tiny-House-mini-maison-à-emporter-série-télévisée-française
Choisi-vivre-tiny-house-reportage-brut

Elle a choisi de vivre dans une tiny house - Reportage Brut. 

De nombreux français sont devenus des passionnés du mouvement Tiny House. Chaque année ils sont un peu plus à troquer leur maison traditionnelle pour vivre en liberté dans leur Tiny House proche de la nature. Cependant, vous n'êtes pas obligés de mettre en vente votre maison, vous pouvez également opter pour une micro-maison qui fera office de dépendance ou de bureau. 

Tiny House  : Mini-maison à emporter - Série télévisée française

Le mouvement étant tendance, de nombreux propriétaires de châteaux ou de grands terrains optent également pour ce type d'habitation autonome et économique pour de la location. Le but étant de rendre leur activité un peu plus touristique et de proposer un moment de liberté avec la nature qui se fait de plus en plus rare de nos jours. Les Tiny House ont cette faculté à nous faire renouer avec la nature.

Envie de changer d'air ?

Envie de plus d'espace et de renouveau ?

Ou envie d'apporter une plus-value à votre terrain ou votre activité ?